Osez la mesure spot !

J’utilise la mesure matricielle  90% du temps, mais parfois…

Aujourd’hui les appareils photos numériques (APN) sont équipés de cellules de mesure de lumière très performantes qui se sortent de la plupart des situations, comme la mesure matricielle ou évaluative, qui calcule la totalité de la luminosité de la scène pour en faire une  moyenne dans le but d’obtenir une image correctement exposée comportant une grande gamme de tons.

Si cette méthode de mesure de lumière fonctionne très bien dans la plupart des cas, il y a des situations comme en reportage ou l’on a pas le droit à l’erreur, ou le moment est décisif et que la scène ne se représentera pas.

En supposant que vous comprenez comment la vitesse d’obturation, l’ouverture, et les ISO interagissent ensemble, cela doit devenir une seconde nature dans le maniement de votre appareil photo, afin que vous sachiez que si vous agissez sur un paramètre dans un sens, vous devez changer un paramètre dans l’autre sens . Par exemple , si vous avez déjà une exposition correcte et vous augmentez votre vitesse d’obturation d’une valeur (par exemple, 1/200 seconde à 1/400 seconde) , vous devez soit ouvrir votre diaphragme d’une valeur  (par exemple f/5,6 à f/4 ) soit doubler la valeur ISO  (par exemple, passer de ISO 200 à ISO 400). Bien sûr, ces paramètres peuvent varier individuellement ou par combinaisons. Par exemple, si vous vouliez ouvrir le diaphragme, vous pourriez tout aussi bien changer votre réglage d’ouverture de f/5.6 à f/4.5 et vos ISO de 200 à 250.

 

Techniques de mesure d’exposition:

Avant le numérique, la mesure d’exposition intégrée aux appareils photos devait être interprété de manière à obtenir des résultats cohérents et précis.

Maintenant , nous avons des outils performants et pratiques à notre disposition intégrés dans l’appareil photo comme la visualisation instantanée des images et l’affichage l’histogramme sur l’écran LCD au dos des APN.

Parmi les principales mesures de lumière disponibles, j’en retiendrai trois:
Mesure globale résultant d’une moyenne des tons de l’image.
Mesure à prépondérance centrale, accorde plus d’importance à une zone spécifique de l’image
Mesure spot, réalise la mesure sur un petit point de l’image sans ce soucier du reste de l’environnement

Règle des f/16
Principaux modes de mesure d’exposition

En l’occurrence, c’est la mesure spot qui nous intéresse:

Placer les tons blancs pertinents à +1,7 ou 2
Vérification de l’ histogramme (positionnement de la tonalité la plus lumineuse sur l’histogramme )
Vérification de l’ affichage des hautes lumières cramées (zones clignotantes sur l’histogramme)
Utilisation de la règle du f/16 Ensoleillé en plein jour (sunny f16 rule)
Confirmation de l’exposition à l’œil via l’image sur l’écran LCD
Anticiper les réglages optimaux basés sur l’expérience

Il est essentiel de savoir que toute mesure de la lumière offrira une lecture conçu pour donner une tonalité gris moyen.

Règle du f/16

L’indice de lumination (IL), aussi appelé Exposure Value (EV) en anglais, ou plus simplement « stop », est la manière qu’utilise votre appareil pour mesurer la luminosité. Un curseur représentant la quantité de lumière mesurée est présent dans le viseur des APN. Grâce aux molettes de réglages d’exposition (ouverture/temps/ISO), vous pouvez biaiser l’exposition afin de rendre vos images plus claires ou plus sombres. C’est ce que l’on appel la correction d’exposition.

Portant spécifiquement sur l’exemple d’une mariée dans une robe blanche, le ton le plus lumineux que nous devons saisir est la robe elle-même. Si nous pouvons réussir à exposer ce ton clair, toutes les autres tonalités ( couleur de la peau et autres détails…) vont être correctement exposées.
Si l’on mesure la lumière sur la robe blanche de la marié sans corriger l’exposition, alors nous auront une photo ou la robe pourtant blanche sera toute grise. Et ça à cause de la conception même des cellules des APN qui voient la vie en gris moyen.
Nous devons donc forcer la cellule de mesure de lumière afin qu’elle rende la robe blanche.

Mesure d'exposition sur les sujet
Couple de mariés correctement exposé. Une bonne mesure de l’exposition à permit d’éviter que l’exposition soit faussée par l’arrière plan très lumineux (1/320 s, f/3,2, ISO 800, no flash)

Nous pouvons faire ça en compensant l’exposition de +1,7 à 2 IL en visualisant le curseur de la cellule de mesure de lumière dans le viseur de l’APN, au-dessus de la valeur que l’appareil-photo indique.
Cette valeur est basée sur l’expérience pratique et n’est pas une valeur scientifiquement calculée!. La valeur exacte de correction d’exposition dépendra de plusieurs facteurs comme la marque et le type d’appareil photo que vous utilisez. Faites des essais pour estimer cette valeur au plus juste.

Curseur de correction d'exposition
Exemple d’un viseur (Canon 5D Mark II)

En pointant votre APN sur la partie la plus lumineuse de la scène (la robe blanche dans notre cas), et en changeant le rapport ouverture/temps de pose/vitesse ISO jusqu’à ce que votre cellule vous indiquent une valeur de +1,7 IL (5 barres), vous allez ordonner à votre APN d’exposer les blancs afin qu’ils soient restitués en blanc.

Essayez et vous verrez!
Prenez votre APN, est cherchez un objet blanc. Ça peut être une feuille blanche, un drap, une chemise…
Mettez votre APN en tout auto, et déclenchez puis comparer l’image obtenue en recommençant avec la technique décrite plus haute. Vous obtiendrez à coup sure une exposition correcte (à doser suivant votre matériel…).

Pour bien comprendre le fonctionnement de la mesure de lumière, il y a deux points importants à garder à l’esprit:
-Lorsque l’objet ou la scène à photographier est lumineuse, vous augmentez l’exposition
-Lorsque l’objet ou la scène à photographier est sombre, vous diminuez l’exposition

Le concept de sur-exposition ou sous-exposition est important à cerner, parce que même si on demande à l’APN de corriger l’exposition, en faite nous exposons juste, car encore une fois, la cellule de votre APN voit tout ce qui vous entoure en gris moyen, que ce soit blanc, noir, rouge vert ou bleu, c’est à vous d’interpréter le monde qui vous entour et de traduire tout ça à votre APN.

En mesure spot il y à 3 choses à retenir:
Mesure de la lumière sur un objet blanc: +1,7 IL
Mesure de lumière sur un objet noir: -1,7 à -2IL
Mesure sur de la peau: +0,7 à +1 IL (suivant la couleur et la teinte de la peau)

Si vous faites la mesure sur la peau du sujet, suivant la luminosité de celle-ci vous pouvez en règle générale ajouter +0,7 à +1 IL, et avec une peau plus sombre vous pouvez même avoir une correction des IL négative.
A vous de trouvez suivant votre matériel et votre sujet la valeur adéquate en faisant quelques tests tout en vérifiant l’histogramme au dos de votre APN. Avec un peu d’entrainement (ça va très vite et on y prend vite goût) vous arriverez très vite à de bons résultats et obtiendrez des séries de photos homogènes avec des expositions au top!

Astuce: sans le savoir vous avez une carte vous servant à trouver l’exposition juste en permanence sur vous! Votre main!

Faite des tests en photographiant la paume de votre main et corrigez la mesure de a cellule jusqu’à trouver la bonne exposition, retenez cette valeur, et voilà !

Ensuite sur le terrain, mesurer la lumière sur votre main en appliquant la valeur de correction d’exposition  précédente, et vous aurez un bon point de départ pour trouver l’exposition juste en quelques secondes. Assurez vous bien d’orienter votre paume de la même manière que votre sujet.

Pour ma part, je sais qu’il faut que je corrige à +1IL la paume de ma main pour obtenir une exposition parfaite.

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur tumblr
Partager sur reddit
Partager sur email

Restez en contact

Recevez les news, des conseils photographiques et des offres spéciales directement dans votre boîte mail de Nicolas Logerot Photographie.

Pas de spam / RGPD friendly

Laisser un commentaire